8 « boutique hotel » et leur lit douillet

 

A ceux qui auraient des doutes sur les qualité de la literie des “boutique hotel” de ma sélection (cette question revient souvent), rassurez-vous ! Tous les lits des lieux que je présente ont été “testés et approuvés”.

Pas de risque de vous réveiller avec un mal de dos, les matelas des chambres ont toutes les qualités : confort, soutien, mémoire de forme (Et, promis, je ne touche pas de com sur la literie ! ). Au point même que certains “boutique hotel” comme la Maison d’Aix se sont mis a commercialiser leur literie sur la demande de leurs hôtes. 

Voici une sélection de lits douillets qui, en plus d’être agréables, ont l’avantage d’être singuliers. Il y en a pour tous les goûts: lits XXL, lit cabane, lit à baldaquin, lit sous combles… Je craque, moi, pour les lits cocooning comme celui ci-contre du boutique hotel Camellas IIoret !)

De quoi vous donner envie de farnienter toute la matinée !

Le lit bohème du Moulin de Bregeon

Au Moulin Bregeon, rien n’a bougé depuis 20 ans… sauf la literie bien sûr ! Dans la chambre “fleur blanche”, qui a gardé les engrenages de cet ancien moulin à eau du XIX e siècle, le lit se pare d’une jolie moustiquaire. Les draps en lin ancien, brodés à la main aux initiales du moulin sont délicats.

Qu’il est agréable de se glisser dans ce lit… On ne peut s’empêcher de penser aux lavandières et aux blanchisseuses qui, jadis, lavaient le linge dans le cours d’eau qui passe juste sous le moulin avant de l’amidoner et de le repasser… Un voyage dans le temps !

Mon reportage sur le Moulin Bregeon, boutique hotel dans la Vallée de la Loire

Le lit “tableau” du monastère de Brucourt

 

 

Au Monastère de Brucourt, les têtes de lit datent du début du XXe siècle. Intactes, les boiseries forment une jolie alcôve. Un encadrement qui donne au lit des allures de tableau. Dans toutes les chambres, un même coffrage autour du lit mais un tableau différent :  Des tapisseries rétro dans “la chambre jaune”, à fleurs rose dans “la chambre Monsieur” et “la chambre fleur”, du fer forgé et de l’ocre dans “la chambre écossaise” (ci-contre) ou encore du blanc lin dans “la chambre 70”.

Quand à la literie de ce “boutique hotel”, elle est ulta épaisse et ultra confort.

Le plus : Les draps en lin lavé sont délicatement parfumés. Pas de doute : au monastère de Brucourt, les nuits sont sacrées !  

Mon reportage sur le Monastère de Brucourt, boutique hotel à Cabourg

 

 

Le lit divin du Boulevard Leopold

 

Dormir dans “la master suite” (de plus de 200 m2 !) de ce boutique hotel en plein coeur d’Anvers est une expérience unique. Lorsque vous ouvrez la porte, vous faîtes un voyage dans le temps, une virée au cœur des années 20. Une première pièce majestueuse impressionne. De larges fenêtres, une cheminée surmontée d’un miroir art déco, des sofas en velours or, de vieilles malles et un somptueux lustre montgolfière en cristal.

La chambre du boulevard Leopold a un charme indéniable avec ses moulures, son parquet, sa vielle cheminée et ce tableau tryptique au dessus du lit moelleux qui représente une allégorie du paradis. Comment ne pas être aux anges ?

Mon reportage sur le Boulevard Leopold, “boutique hotel” à Anvers

 

 

Le Lit avec vue de l’Oisellerie

Elle se trouve tout en haut de l’Oisellerie, une des plus vieilles de la ville, classée Monument Historique.  La chambre nichée sous le toit, “le Nid”, est un vrai petit cocon romantique. Les 200 m2 de ce “boutique hotel” accueillent aujourd’hui tourtereaux, pigeons voyageurs et petits moineaux. Après avoir traversé la charmante boutique de produits locaux, vous découvrirez l’escalier monumental qui dessert toutes les chambres.  Alors, vous plongerez dans un monde de poutres, de tomettes, de jolies baignoires et de lits douillets… avec vue sur le Palais Épiscopal. Impréssionant !

Mon reportage sur l’Oisellerie, “boutique hotel” à Angers

Le lit “glamour” de la Minotte

Ce “boutique hotel” à seulement 45 minutes de Paris, en plein cœur du village médiéval de Montfort est un vrai petit paradis.

Effet « Wahou » garanti, lorsque s’ouvre l’immense portail de la demeure. Derrière ces murs d’enceinte se cache un véritable jardin d’Eden et une splendide bâtisse entièrement recouverte de lierre. Les 4 charmantes chambres et 4 gites sont tous équipés de literie de compet’. Mention spéciale pour l’atmosphère enveloppante de la chambre Juliette (photo jointe) et son lit romantique. Les draps en lin couleur lie de vin s’accordent à merveille avec les tomettes. de quoi en avoir plein les mirettes!

Mon reportage sur la Minotte, “boutique hotel” à 45 minutes de Paris

 

 

Le lit cabane du Domaine de Sainte Colombe

 

Perdu dans l’arrière-pays nîmois, le domaine de Sainte Colombe s’étend sur 120 hectares. Autour de vous, des massifs de bruyère, des fleurs sauvages et une vue sur les collines à couper le souffle…

Coupé du monde et en pleine garrigue, le lodge, charmante maisonnette tout en bois, allie le confort des grands hôtels et le charme des matériaux bruts.

La literie est excellente. Après une journée de randonnée, de piscine et/ou de visite, il est bien agréable de se blottir dans les draps en lin lavé de cette chambre qui prend des allures de cabane.

Silence, ça dort !

Mon reportage sur le Domaine de Saint Colombe, boutique hotel à Nimes 

 

 

Le lit rustique/chic de D’une île

 

 

 

En plein coeur du perche, D’une île est le “boutique hotel” branché, chouchou des parisiens. Il faut dire cette bâtisse du XVIIème siècle – à deux heures et demi de Paris – a tout pour elle : 9 chambres et deux appartements à la déco soignée et épurée (meubles design années 50, murs blancs mais rustiques et vieilles cheminées) et un domaine 7,3 hectares. De quoi avoir envie de se perdre dans la forêt… Ici aussi, les lits sont ultra confort. Dans cette suite, (la grande) une mangeoire fait office de tête de lit. Les poutres apparentes et les meubles chinés ajoutent au charme de cette maison de campagne. Irrésistible !

Mon reportage sur D’une île, “boutique hotel” dans le Perche

Le lit cocooning de la Villa 1901

Dans cette ancienne maison de maître, construite en 1901,  la suite « Le grenier ». située sous les combles de la maison est un vrai cocon. Dans cette chambre, vous trouverez un traineau reconverti en table basse, un lit en bois recouvert de peaux de moutons en guise de canapé et un lit lové sous la charpente… Après avoir arpenté les rues de Nancy, il est bien agréable de se pelotonner dans ce lit cocooning. Le matelas est moelleux et les draps soyeux. Avec un bon bouquin et/ou avec un verre de champ’ à la main. Allez, on refait le monde sous la couette ! 

Mon reportage sur la Villa 1901, boutique hotel à Nancy