5 « Boutique hotel » autour de Paris sans voiture

 

 Parce que parmi vous, certains n’ont pas de voiture. Par choix (vive les écolos !), par défaut (Décomplexez-vous, j’ai raté mon permis 3 fois… avant de l’avoir!) ou parce que vous n’en avez pas besoin (à quoi ça sert le permis lorsqu’on vit à Paris ?), voici une sélection de « Boutique hotel » canons, accessibles en moins de  2 heures de Paris en train. Et vous pourrez rejoindre à pieds ces 5 “Boutique hotel” depuis la gare. Vous n’aurez même pas besoin de prendre et de payer le taxi.

Permis de rêver !

La Villa Cambette, “Boutique hotel” à 2 heures de Paris

Un voyage au pays des merveilles à seulement 2 heures de Paris, ça vous dit ? De la gare de Bayeux, il vous suffira de marcher pendant 10 minutes pour rejoindre la Villa Cambette. Passé le grand porche, Valérie vous guidera dans son petit paradis. Vous découvriez alors dans les parties communes, une enfilade de petits salons, véritables cabinets de curiosité où se mêlent élégamment fleurs séchées et animaux empaillés. Le jardin minutieusement entretenu et les trois chambres divinement décorées empruntent également à l’imaginaire et aux contes. Magique !

Mon reportage sur la Villa Cambette, “boutique hotel” à Bayeux. 

 

 

 

Le jardin de la Cathédrale, “Boutique hotel” à 2 heures de Paris

Offrez-vous un péché (très) mignon au « Jardin de la Cathédrale ». Ce « Boutique hotel » en plein cœur de Troyes et à seulement 2 heures de Paris en train est une pépite !  Laetitia, la maitresse des lieux a entièrement rénové cette bâtisse datant du XVIIIe siècle qui servait d’atelier à un maître verrier. Objets chinés, vitraux et clins d’œil religieux confèrent à ce lieu une atmosphère enveloppante. Comme suspendu dans le temps. Les 5 suites disposent chacune de leurs atouts (à découvrir dans mon article dédié au Jardin de la Cathédrale). De quoi vous donner l’envie de venir 5 fois pour découvrir et profiter de toutes les chambres !

Mon reportage sur le Jardin de la Cathédrale, “boutique hotel” à Bayeux

 

Les Pénates, “Boutique hotel” à 1 heure de Paris

Une (petite) heure en train et vous y êtes ! En plein cœur de Reims, Annabelle, architecte/ décoratrice et Brice, antiquaire/brocanteur ont transformé cette maison à l’abandon en appartement ultra trendy ou rien n’est laissé au hasard. Parquet clair, mur patinés et linge de lit soigné. Si ce “Boutique hotel” évolue au gré des meubles chinés, c’est que tout est à vendre ! Ainsi vous pouvez repartir avec un fauteuil Jacobsen, une table Knoll ou un claustra tchèque des années 50. (Ou vous contentez de les admirer comme moi 😉 Aux pénates, les jours passent, mais les (sé)jours ne se ressemblent pas ! A découvrir !

Mon reportage sur Les Pénates, boutique hotel à Reims

 

 

Le Castel Jolly, “Boutique hotel” à 2 heures de Paris

Deux heures de train et quelques minutes de marche et vous voilà arrivé au Castel Jolly en plein centre de Rennes. Cet hôtel particulier du XIX siècle, entièrement rénové et délicatement décoré, est idéalement situé. A seulement 5 minutes à pieds du centre historique, vous pourrez rayonner dans les sites rennais les plus courus : le parc Thabor, le parlement de Bretagne et le couvent des jacobins, mais aussi les bars les plus sympas (l’Upperplace et l’Aventure). Le matin, Marie, hôte délicieuse et cuisinière hors pair, vous servira un petit déjeuner fait maison. Canon !

Mon reportage sur le Castel Jolly, boutique hotel à Rennes

L’Oisellerie, “Boutique hotel” à 1h30 de Paris

Connaissez-vous Angers ? Une nuit à l’Oisellerie est une bien jolie façon de découvrir la cité angevine. Ce « Boutique hotel », idéalement situé, à seulement une heure et demie de train de Paris, est l’une des plus vieilles maison de la ville. Classée Monument Historique, elle a été construite en 1580. Les hôtes, Marlène et Johanna, vraies amoureuses du patrimoine et toutes deux originaires de la ville, seront ravie de vous faire voyager dans les 200 m2 qu’elles ont entièrement rénovés. Bienvenue dans un monde de poutres, de tomettes et de jolies baignoires avec vue sur le palais épiscopal. Impressionnant !

Mon reportage sur l’Oisellerie, “boutique hotel” à Angers