La Divine Comédie,
“boutique hotel” à Avignon

Il faut l’avouer, la Divine Comédie répond à tous nos caprices. En plein cœur du centre historique d’Avignon, cité de théâtre, il est délicieux de jouer, (rejouer ?) la comédie de l’amour dans ce sublime jardin d’Eden.

“Un jardin d’Eden en plein coeur d’Avignon”

Passée l’immense porte cochère, la magie est au rendez-vous : un jardin envoûtant (le plus grand d’Avignon !) : deux platanes bicentenaires, une épaisse pelouse et plus de 100 essences différentes … Et l’accueil chaleureux d’Amaury, notre hôte, qui ne ménage pas sa peine pour que votre séjour soit parfait.

Un cheval dans le couloir, un éléphant dans le salon, une patte de reptile en guise de pied à une table : la Divine Comédie a ce grain de folie qui ajoute à l’onirisme des lieux. Dans l’escalier, plus de 200 tableaux, gravures, gouaches et aquarelles du XVIIème au XIXème siècle qui rendent hommage à la ville d’Avignon. Un vrai musée !

“la Divine Comédie a ce grain de folie qui ajoute à l’onirisme des lieux”

Notre chambre, la suite Naples, est sublime. Le lit baldaquin est majestueux. La lumière des trois grandes fenêtres vient éclairer les murs gris sur lesquels se détache une série de gouaches représentant Naples au XIXème siècle. Et, détail important, chaque suite est équipée d’une baignoire sur pieds.

“Un lieu d’exception : mélange d’élégance et de tradition, de patrimoine culturel et de folie douce”

Il a fallu 7 ans de travaux pour que les propriétaires, Amaury de Villoutreys et Gilles Jauffret transforment ce lieu à l’abandon en chambres d’hôtes de luxe. Mais quelle prouesse ! La divine Comédie est un lieu d’exception : un mélange d’élégance et de tradition, de patrimoine culturel et de folie douce.

Tout au fond, l’orangerie avec son immense tapisserie d’Aubusson, ses tons verts et bleutés, ouvre sa verrière sur le bassin de plus de 15 mètres. Vous êtes suspendu dans le temps. Planant !

Prix : 400 € / Site : La divine Comedie