Le Clos de Gordes,
boutique hôtel dans le Luberon

A l’abri des regards dans le hameau des Imberts, (à 3 kilomètres du centre de Gordes, classé parmi les « plus beaux villages de France »), on passerait presque devant sans s’arrêter… Mais passée la porte d’entrée, vous découvrirez le Clos de Gordes, un petit havre de paix insoupçonné, véritable petit bijou de déco.

“Une escapade intimiste dans un petit havre de paix insoupçonné”

L’histoire de cette maison d’hôtes commence il y a 5 ans. Stéphane et Jean-François, passionnés de voyages et d’hôtels de charme, posent leurs valises le temps d’un week-end à la Bastide de Gordes (le palace du village).

Ils craquent pour cette région qui sent bon la lavande et le soleil, et achètent une résidence secondaire dans la foulée, avant de décider de s’y installer toute l’année, en 2018 : « Au fil des ans, les retours à Paris le dimanche soir devenaient de plus en plus difficiles, confie Stéphane. L’idée d’une maison d’hôtes a fait son chemin et s’est imposée il y a un an alors qu’on cherchait tous les deux de nouveaux challenges professionnels. »

“Un jardin cocooning et des chambres ambiance seventies”

Après un an de travaux, le Clos des Gordes voit le jour sous le regard enchanté de ses propriétaires… et de ses hôtes.

Dans le jardin cocooning, le lierre court sur les murs. Des coussins jaune citron et des vases turquoise viennent twister les salons de jardin beige. Et un joli bassin se fond joliment dans la bâtisse en pierres sèches, typique du Luberon. Mais le parti pris le plus osé se trouve dans les chambres dont les papiers peints et les meubles en rotin vous plongent dans une ambiance seventies.

“Des chambres pensées comme des robes haute couture”

« Lorsqu’on a montré nos choix de papiers peints à nos entrepreneurs, ils nous ont répondu : mais c’est ringard, on voit ça chez les grands mères, s’amuse Stéphane. Nous voulions vraiment faire vivre une véritable expérience décorative, quelque chose de différent, qui contraste avec le beige minimaliste que l’on voit beaucoup, renchérit ce passionné de mode qui a travaillé dans ses vies passées pour Prada et Ungaro. Nous avons pensé chaque chambre comme un vêtement. Il y a deux motifs de papier peint. Les rayures représentent la doublure. »Voilà une bien jolie robe dans laquelle il est bon de se lover le temps d’un week-end ou plus… Stéphane et Jean-Christophe sont au petit soin, ce qui ne gâche rien. L’étoffe d’une grande et un service haute couture !

 

Prix : 200 € / Site : Le Clos de Gordes